Tous les sages savent qu’une bonne spiritualité commence par une bonne respiration - OmLive

Tous les sages savent qu’une bonne spiritualité commence par une bonne respiration

Respirer à plein poumons : le socle de votre santé physique et psychique !

Le processus de la respiration est fondamental et vital. Plus nous réalisons l’importance de notre respiration, mieux nous allons pouvoir la contrôler, et les effets se feront sentir sur différents plans : physiologique, mental et émotionnel, mais aussi spirituel.

Une mauvaise respiration et un manque d’oxygénation ont un impact sur l’ensemble de notre organisme, sur notre vitalité et donc notre moral et l’état général de notre bien-être. C’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre conscience des effets de la respiration sur notre état global, et de mettre en place des pratiques permettant une optimisation de nos ressources physiques et psychiques, par une respiration adaptée.

Le diaphragme, muscle essentiel pour une respiration optimale

Notre système respiratoire est composé de l’ensemble des organes qui permettent d’inspirer et d’expirer : le nez et la bouche, le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches, les bronchioles, les alvéoles, les poumons et le diaphragme. Les muscles de la respiration sont composés du diaphragme, des muscles intercostaux, mais aussi des muscles secondaires représentés par les abdominaux et les muscles du cou.

C’est le diaphragme qui mérite une attention toute particulière afin d’avoir une respiration profonde et complète. A l’inspiration il se contracte et descend pour laisser de la place aux poumons qui peuvent alors se gonfler pleinement. A l’expiration il se détend et remonte, les poumons se vident. Son activité représente 80% de l’effort respiratoire. Le diaphragme se contracte environ 25 000 fois par jour. Les muscles secondaires, abdominaux et muscles du cou, participent à hauteur de 20% à l’effort respiratoire.

Les différents stress et chocs émotionnels que nous pouvons rencontrer, créent des contractions musculaires, et notamment des contractions du diaphragme qui peut alors entraver une bonne respiration profonde et ample.

Les bienfaits d’une respiration profonde

L’activité rythmique varie selon l’âge. Chez les bébés le nombre de cycles varie de 30 à 60 par minute ; puis ce nombre diminue pour passer de 20 à 30 cycles par minute chez l’enfant, et chez l’adulte le nombre moyen de cycle par minute se situe entre 12 et 20. Plus la respiration va être lente plus elle va pouvoir être profonde. En moyenne nous inspirons 0,5 litres d’air par respiration dans le cadre d’une respiration naturelle, spontanée. Mais si la respiration est profonde nous pouvons inspirer jusqu’à 5 fois plus d’oxygène.

Les bénéfices se font ressentir tant sur le corps que sur l’esprit. Le taux d’oxygène dans le sang augmente et le cerveau est mieux oxygéné ; les muscles se décontractent ; la digestion est meilleure ; notre système immunitaire est renforcé, et la vitalité augmente. Au-delà des nombreux impacts sur notre santé physique, c’est aussi notre mental et nos émotions qui s’apaisent. Par une bonne respiration, nous pouvons installer en nous une détente profonde, réduire le stress, améliorer la qualité du sommeil, de la concentration. Cette respiration plus complète permet de se tranquilliser rapidement, d’éclaircir les pensées, et d’installer progressivement l’harmonie en soi.

 

Adoptez une bonne technique respiratoire

En orient, l’importance de la respiration est reconnue par les pratiquants en arts Martiaux. Alors qu’en occident c’est plus la performance musculaire qui est visée. Cependant, les grands sportifs qui ont intégré des pratiques telles que le Yoga, le Qi Gong ou la sophrologie voient leurs performances augmenter grâce à une meilleure oxygénation et ils développent conjointement une sorte de force mentale tranquille.

En outre, nombreuses sont les techniques de développement personnel qui se développent autour de la respiration comme par exemple le rebirth ou encore la respiration holotropique.

La cohérence cardiaque a également largement démontré ses bienfaits.

 A ce propos, il est toujours intéressant de faire un travail avec un praticien spécialisé en massage car en relâchant les tensions musculaires, l’ensemble du corps respirera mieux. A titre d’exemple, la somatothérapie ou la psychologie biodynamique sont des approches très intéressantes.

Vous l’avez compris, pour être bénéfique une respiration doit être profonde et complète : thoracique, costale et abdominale. Comment pratiquer une telle respiration ? A l’inspire nous pouvons sentir l’air qui commence par remplir le thorax, puis les côtes s’écartent pour laisser passer le flux d’air et enfin le ventre se gonfle. A l’expire, le mouvement se fait en partant du ventre pour remonter vers le thorax.

Une technique d’hygiène nasale pour mieux respirer

Il est tout d’abord intéressant de rappeler qu’une bonne hygiène est la base pour améliorer la qualité de notre respiration. Il existe une technique utilisée par les yogis consistant à nettoyer les cavités nasales et les sinus : Jala Neti. Cette pratique améliore la qualité de notre respiration et permet une meilleure circulation de l’énergie vers le cerveau. Un grand nettoyage des impuretés liées à la pollution, la poussière, au pollen est ainsi effectué. Véritable rituel de purification, tant sur le plan physique que sur les plans émotionnels et subtils, il est intéressant de le pratiquer régulièrement.

À l’aide d’un lota, il faut mélanger de l’eau chaude et froide pour obtenir une température égale à celle du corps, et y ajouter une petite dose de sel fin (si possible du sel de mer non raffiné). Puis, au-dessus d’un lavabo, pencher la tête du côté gauche, positionner le lota au niveau de la narine droite, l’eau coule dans la narine droite et doit venir s’écouler par la narine gauche. L’eau ne doit pas couler au fond de la gorge, pour cela il est possible rentrer le menton vers le cou. Environ à la moitié de l’écoulement, changer de narine et refaire le même exercice de l’autre côté. Il est impossible de respirer par le nez pendant cet exercice, cependant il est possible de garder la bouche ouverte et de respirer par celle-ci. Puis se moucher délicatement, l’une narine après l’autre, afin de finir de vider l’eau. Enfin, se pencher vers l’avant, genoux légèrement pliés, mains posées sur les cuisses, inspirer par la bouche et expirer fortement par le nez en penchant le tête d’avant en arrière.

Quels sont les bienfaits des Pranayama en Yoga ?

Les techniques de Pranayama permettent à la fois de se purifier, d’éliminer les toxines, mais sur un plan spirituel, les mémoires émotionnelles peuvent être libérées et par conséquent cette pratique augmente considérablement le taux d’énergie. Prana signifie force vitale et pranayama est le processus grâce auquel la quantité de prana va pouvoir être supérieure. Les techniques utilisées pour stimuler ce processus sont des techniques qui reposent sur la pratique de certaines respirations. L’inspiration se fait généralement par le nez afin d’alimenter en oxygène tous les canaux qui passent par le cerveau. Au-delà de l’inspire et de l’expire, le temps de rétention est essentiel dans la pratique des pranayama. C’est en effet lors de ce temps de rétention que les fluctuations du mental et du cerveau cessent, le système nerveux s’apaise. Pour pratiquer et maîtriser les pranayama il est préférable de se faire accompagner par un yogi expérimenté.

Les pranayama ont un effet à la fois sur le corps physique, notre dimension biologique, et aussi sur les corps plus subtils, c’est-à-dire notre dimension émotionnelle, énergétique et vibratoire. La pratique des pranayama agit sur la circulation de l’énergie dans le corps et donc sur notre vitalité.

La notion de Prana est proche de celle du Qi ou Chi qu’on retrouve dans le taoïsme et la pratique du Qi Gong

Comment développer son énergie grâce au Qi Gong ?

Tout comme dans l’univers du yoga, le Qi représente l’énergie, la force vitale.

Le Qi gong est issu de la médecine traditionnelle chinoise, c’est une sorte de gymnastique dont l’objectif est de rester en bonne santé tout en faisant un travail sur l’équilibre de l’énergie.

En qi gong l’attention est portée sur le souffle interne c’est à dire à la circulation entre les organes. Les mouvements pratiqués permettent de se centrer sur la circulation de l’énergie, de ramener du souffle et de la fluidité là où il y en a besoin, et plus précisément dans les zones de tension.

Par des mouvements amples le corps va commencer par s’assouplir et il est alors possible de prendre conscience de son espace. Une fois les muscles et tendons assouplis, le corps pourra mieux respirer et accueillir une respiration complète.

Nombreuses sont les études scientifiques qui ont démontré les bienfaits du Qi Gong sur la santé. Cette pratique a pour autre effets d’apporter l’harmonie et l’équilibre entre le corps et l’esprit. La maîtrise des mouvements, coordonnés avec la respiration, permet d’équilibrer la circulation de l’énergie dans le corps, d’apaiser le mental et les émotions.

Destressons avec la Sophrologie !

La Sophrologie nous propose de synchroniser la respiration avec des mouvements corporels, au moyen d’images mentales ou des sensations.  Elle permet d’entrer dans la profondeur de notre conscience respiratoire et de profiter de ses effets. Si l’on se concentre sur son corps, et plus particulièrement sur sa respiration, le mental s’apaise de lui-même sans qu’aucune maîtrise particulière soit nécessaire. C’est instantané et accessible à tout le monde et c’est la grande force de cette pratique très répandue en occident.

Le travail sur la respiration permet également d’augmenter la concentration et la mémoire mais également les performances sportives. Dès lors que toute notre concentration se porte sur la respiration, celle-ci devient différente. Plus régulière, plus calme, plus profonde. C’est cette pleine conscience du va-et-vient du souffle qui nous plonge progressivement dans un état méditatif profond.

Un exercice simple facile consiste à se concentrer sur l’inspire en comptant jusqu’à 4, par exemple, puis en expirant au moins deux fois plus longtemps que l’inspire, c’est à dire en comptant jusqu’à 8 au minimum. C’est en apaisant le mental qu’on accède à des parties plus profondes de notre être, de notre conscience.

La sophrologie associe des images ou des mots positifs sur la respiration. La coordination entre les pensées positives et la concentration sur le souffle permet un ancrage en profondeur des bénéfices de la respiration sur notre mental, nos humeurs, nos émotions et nos stress.

La respiration consciente pour une croissance spirituelle

Sur le plan spirituel et subtil, la respiration représente une grande alliée pour notre évolution personnelle.

Ces techniques de respiration permettent, dans certaines conditions, de faire remonter des parties de notre histoire, des charges émotionnelles non transformées, mais enfouies en nous de manière inconsciente. La respiration permet de rentrer en contact avec ces énergies afin de pouvoir les transformer et de s’en libérer si besoin.

Un travail sur la respiration permet également de développer la confiance en soi, de mieux se connaître, de développer la conscience corporelle. L’intelligence du corps qui sait naturellement bien respirer va permettre de retrouver rapidement de meilleurs automatismes. Plus on pratique plus c’est facile, spontané et plus on accède rapidement à ces états de plénitude.

Il nous suffit juste de s’accorder quelques moments de pratique, d’ouverture, de laisser-aller dans le lâcher prise, de s’autoriser à lâcher nos tensions, nos armures, à regarder en face les tensions et émotions. Plus d’espace de respiration c’est plus d’espace de créativité, de liberté, de présence, plus de clarté mentale et d’intuition. Et donc plus de joie, de plaisir de vivre, une meilleure santé psychique.

En effet, si notre énergie est meilleure grâce à la respiration, alors toute notre vie s’en trouve bonifiée par de l’enthousiasme et une joie de vivre porteuses pour nos projets et missions d’âme.

Aussi, plus la pratique de ces espaces d’attention à notre respiration seront fréquents, plus notre respiration sera lente et profonde, plus nous accéderons à des espaces de méditation profonde. C’est alors que ce produira la puissante expérience du silence, de l’inspiration, de la lumière. C’est aussi la rencontre avec notre cœur, et notre capacité à aimer. La respiration amène à la conscience du cœur, et progressivement c’est un chemin vers notre rayonnement, vers notre amour de la Vie, le rayonnement de notre souffle, de notre âme.

Share on facebook
Partagez cet article à vos amis

L'ART DE LA RESPIRATION

Samedi 27 mars 2021

de 14:00 à 18:00

De notre premier au dernier souffle, la respiration est une clé fondamentale pour notre équilibre physique, émotionnel et mental, et pourtant nous n’apprenons pas à bien respirer.  Cet atelier vous permettra de comprendre pourquoi et comment bien respirer est capital.

Vous pourrez aussi …

jours
heures
Minutes
Share on facebook
Partagez

Laisser un commentaire